Comment devient on tricoteuse pour les prémas ?

Toutes les tricoteuses qui oeuvrent en faveur des prématurés ont un point un commun.

C’est le constat qu’a fait Marie Claire, elles ont toutes une histoire, un vécu avec la prématurité.

Suite à cette réflexion, elle m’a démontré sa théorie … nous avons fait le tour de nos bénévoles les plus proches et nous leur avons demandé ce qui les poussaient à tricoter pour les prématurés … nous nous sommes prêtées aussi à l’exercice. Elle est une ancienne infirmière et a oeuvré dans un hôpital avec un service de néonatalogie (même si ça n’était pas son service), moi j’ai eu une petite nièce grande prématuré … nous avons aussi des personnes qui ont eu un préma ou dont un membre de la famille a eu un prématuré. Nous avons aussi des sages femme, des personnes qui ont travaillé ou qui travaillent dans des maternités. Bref il y a toujours un lien avec un vécu personnel autour de la prématurité. Il y a aussi d’anciens prémas qui sont devenus parents de prémas…

Dernièrement j’ai reçu un colis de Martine avec une très jolie lettre qui conforte ce constat. Elle nous raconte son histoire et pourquoi elle se lance comme tricoteuse pour les prémas.

Bonjour,

Il y a bientôt 39 ans, j’ai donné naissance à une petite fille prématurée. C’était mon premier enfant et je n’avais aucune idée de ce que ça impliquait.

Mais j’ai reçu le soutient de l’équipe de l’hôpital et dès que ma fille a été en assez bonne santé pour rejoindre un berceau elle a été habillée avec des vêtements tricotées par des bénévoles. Quelle joie tout les jours de la voir dans ces minuscules vêtements. Je me souviens encore de certains.

Aujourd’hui, j suis à la retraite et j’ai décidé de rendre enfin ce qui m’a été offert en 1982.

J’ai essayé de suivre les prescriptions de votre blog.

Tous les tricots ont été lavés au savon de Marseille et séchés au soleil.

Je remercie toutes les internautes qui partagent leurs modèles et qui m’ont permis d’effectuer ces réalisations.

J’espère que mes layettes pourront apporter un réconfort aux parents confrontés à la prématurité.

Tous les espoirs sont permis, ma fille est en bonne santé et m’a donné quatre petits enfants dont 1 née comme elle prématuré; raison de plus pour participer à votre challenge.

Je vous souhaite bonne continuation et vraiment ce que vous accomplissez est extraordinaire.

Martine

PS : J’habite à Saint Romain le Noble, village de 450 habitants situé en Lot et Garonne.

Continuez !

Prenez soin de vous

Mi-décembre une amie de mon fils à mis au monde une petite Rose de 1kg750, du coup une grosse partie de mon envoi lui a. été offert. Je me suis remise à mes aiguilles pour compléter le colis.

PS : Rose va bien et est rentrée chez elle

Cette lettre nous a beaucoup touché, je l’ai conservé (comme toutes les autres que vous m’adressez) et Marie Claire en fait une copie pour la joindre aux autres jolis témoignages que nous recevons.

Les layettes de Martine sont tricotées avec soin et avec beaucoup d’amour … elle s’investie pleinement dans sa nouvelle activité. Nous sommes heureuses de savoir qu’elle ai pu venir en aide à une famille proche des siens … je pense que c’est le lot de toutes les bénévoles dès qu’il y a une naissance d’un prémas chez l’un de nos proches on nous sollicite … et c’est bien normal qu’elle pu gâter la petite Rose.

Je pense que c’est ce genre de partage qui nous motive à poursuivre ce que nous faisons pour eux … car il faut bien l’avouer ça n’est pas tout les jours faciles à gérer (surtout en ce moment) … et comme toutes les choses ça prend du temps.

La semaine dernière j’ai récupéré les derniers colis qu’avait réceptionné Marie Claire et déposé ceux à l’attention de l’hôpital St Vincent de Paul de Lille. Ce matin j’ai été livré les derniers colis reçus qui seront acheminés à l’hôpital d’Armentières … j’ai encore un colis à traiter … et un autre dont je dois présenter le contenu … tout cela prend du temps mais je fais de mon mieux en parallèle de mon activité et ma vie de famille.

Merci à toutes les bénévoles qui oeuvrent à nos côtés et qui nous permettent de faire le bonheur de nombreux parents et des soignants qui prennent soin d’eux … car on ne s’en rend pas toujours compte aussi les petites layettes et les accessoires les aides aussi à mieux répondre aux besoins des tout petits, à les ré-chauffer, à leur apporter du réconfort … il y a tant de choses de véhiculé dans ses petits tricots. Merci à vous toutes, vous êtes formidables. Prenez soin de vous et vous proches.

24 commentaires sur « Comment devient on tricoteuse pour les prémas ? »

  1. Bonjour,
    Je tricote aussi pour la maternité de Nevers dans la Nièvre. Ce qui me déçois un peu maintenant, c’est de n’avoir plus accès aux très jolis modèles gratuits qui paraissent dans Thali-Creations.
    Etant à la retraite et ayant du temps de libre, cela occupe (à bon escient) certains après-midi pluvieux.
    Je remercie par avance toutes les tricoteuses pour éventuellement des modèles de brassières, pantalons et autre pour que je puisse diversifier mes tricots.
    Bonne journée à toutes et merci d’avance
    Cordialement
    Une mamy tricoteuse

    J'aime

    1. Bonjour Aimée,
      Tous les modèles pour les prématurés sont toujours gratuits sur le blog.
      Depuis l’année dernière je crée des modèles pour bébé pour Bergère de France qui eux sont payant … c’est mon métier … je ne peux pas leur demander de les faire gratuit.
      Ça n’est pas la première fois que vous me faites la remarque et que je vous l’explique. Mes nouvelles créations dans se contexte sont donc partagées ici avec toutes les autres ainsi que les trouvailles que je fais. Et je partage également sans restriction les modèles que les bénévoles me transmettent.
      Félicitations pour votre action en faveur de la maternité de Nevers.
      Bon tricot,
      Cordialement,
      Thali

      J'aime

  2. Bonjour, très touchée par vos témoignages. Comment devenir tricoteuse bénévole ? Quelles sont des démarches et obligations ? Merci pour votre réponse
    Bien cordialement

    Aimé par 1 personne

      1. Bonjour Danielle,
        Si vous souhaitez nous rejoindre c’est avec grand plaisir que nous vous accueillons.
        Je vous ai adressé un mail avec les coordonnés de Marie Claire.
        Bon tricot,
        Belle journée à vous aussi,
        Cordialement,
        Thali

        J'aime

  3. merci pour ce si touchant temoignage de MARTINE ; je vois qu’elle habite dans les

    situations d’innondations ; esperons qu’elle ne soit pas touché ……..et continuons a oeuvrer

    pour les bebinous ….je n’en ai pas eu perso mais bcp impliqué; grace a une association qui

    avait debuté sur un forum …et j »ai eu la chance de pouvoir les aider pendant de nombreuses

    annees en participant a la distibution des colis ……bonne journée a toutes ! bises

    e

    Aimé par 1 personne

    1. Pour moi c’était comme une évidence j’ai été très touchée quand j’ai lu cette lettre … j’étais en compagnie de Marie Claire qui elle aussi était dans le même état d’esprit que moi. Ça fait partie des choses qui donnent la force de poursuivre ce que l’on fait … et ce moment on a grand besoin parce que les conditions sanitaires ne nous aident pas … c’est vrai il y a des jours on a envie de baisser les bras et de tout arrêter.
      Et oui je pense à Martine et à toutes les personnes qui sont dans des secteurs sinistrés … j’espère qu’elle nous donnera prochainement de ses nouvelles et que tout va bien pour elle et ses proches.
      Comme tu fais partie de nos bénévoles actives j’espère que nous répondons à tes attentes dans la traçabilité et la transmission des colis … c’est vrai qu’à distance ça n’est pas toujours évident mais nous faisons de notre mieux.
      Bisous 😘 Thali

      J'aime

      1. meerci pour vos jolis commentaires THALIE;ANNIE ; STEPHANIE!!! oui oeuvrons avec coeur
        pour ses BB et mamans qui ont besoin de nous; et c’est vrais que les hopitaux pas facile de les abborder; de plus en ce moment …..mais meme en temps normal ; soit par manque de place ; soit par administrations; par cadre ou responsable qui ne veulent pas prendre le temps de s’occuper de ces distributions en plus de leurs heures de travail … bcp de contrainte je me souviens quand j’ai commence a faire les distributions de colis (2 fois par an… on etait reçu a bras ouvert
        puis peu a peu tout ça s’est un peu degradé … heureusement pour nous. les tricoteuses il y’a
        tjs quelques part un endroit qui ont des besoins ….peut etre si on revient en temps normal cela recommenceras …… esperons en tout cas BRAVO a ces dames qui veulent suivrent notre chemin …… bon week end a toutes je prepare ce qu’il faut …… !

        Aimé par 1 personne

    2. Merci pour ton témoignage Marie Thérèse,
      Je pense que c’est réconfortant pour d’autres de voir combien il est dur d’entrée en contact avec des structures … encore plus actuellement.
      Et c’est pas faute de vouloir bien faire que l’on est forcément bien reçu … c’est vrai aussi que du côté des soignants il y a un surcroît de travail … tant de raison qui font que l’accueil n’est pas toujours au rendez-vous.
      Il ne faut surtout pas se décourager et persévérer en se tournant vers d’autres personnes plus à l’écoute …
      Bon courage à vous toutes,
      Amitiés,
      Thali

      J'aime

  4. C’est un message extrêmement touchant et qui fait effectivement écho a beaucoup d’autres.
    Pour ma part, c’est également mon neveu né prématurément qui m’a sensibilisé. Et ma maman qui a perdu un bébé né prématuré il y a 44 ans… C’est toujours resté quelque part dans ma tête.
    Je reçois également parfois des petits mots de jeunes mamans qui regrettent de ne pas avoir pu profité de ce genre d’action lors de la naissance de leur petit bébé, se sentant ainsi bien démunie, avec rien à leur taille… c’est vrai que les hôpitaux ne sont pas tous enclins à accepter la layette, ce qui est fort dommage.
    C’est à chaque fois émouvant de constater qu’il y a des personnes touchées de près par la prématurité et qui ensuite s’implique fortement dans la confection de layette.
    D’ailleurs j’envoie vers toi, dès que je peux, les tricoteuses désireuses de s’investir et n’ayant aucune structure près de chez elle à qui donner leur layette.
    Pour ma part, j’ai commencé les couvertures pour toi 😉 Je ferai également 1 ou 2 turbulettes.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton témoignage Stella.
      C’est vrai que dans certaines régions ou sur certains établissements il n’y a rien d’aménagé, n’y de prévu pour les prémas … ça n’est pas faute de bénévoles sur le secteur. Car le plus souvent c’est en fonction des responsables et des cadres de santé qui gèrent la structure … certains sont tellement débordés qu’ils n’ont pas de temps à accorder pour recevoir les personnes qui livrent les colis (même si ça n’est que 2 fois l’an). Il y a aussi le problème des règles sanitaires, actuellement on le comprend d’autant plus (il faut limiter les contacts et les sources potentielles de contaminations) et puis il y a le problème du stockage.
      Donc dans ses établissements ils fonctionnent encore avec des langes et des bébés emmaillotés … et les simples lainages que le bébé reçoit sont des réalisations des membres de la famille.
      Une maman me confiait qu’elle s’était résolue à acheter des vêtements en taille préma vendus dans le commerce mais comme ceux-ci sont conçus pour des bébés de 2kg500 sont tout petit nageait de dans …
      Je pense que tout ce que nous pouvons faire c’est aider les structures qui acceptent notre aide, et essayer de répondre au mieux à leur besoin … actuellement ce sont les turbulettes et les couvertures qui font défaut merci à toi Stella de les privilégier 😉. Maintenant eux aussi sont reconnaissant pour ce que nous faisons et ils n’hésitent pas aussi à mettre en avant l’action des bénévoles et à faire reconnaitre l’aide que nous leur apportons.
      Merci à vous toutes pour votre soutien 😘, les petites rivières font les grands cours d’eau 😉🌸🌸🌸

      Aimé par 2 personnes

  5. bonjour,je suis en invalidité je tricote pour mes petits enfants (3 et 1 trop grand pour qu’il veuille porter les pulls de sa nanou )alors avec mes restes de laines et celle acheter je tricote pour les petits bouts de chou ,bonnet,brassières ,chaussons,et moufles.Au moins j’ai l’impression de servir à quelque chose.je suis atteinte d’une polyarthrite de forme orpheline ce qui fait que je souffre tout le temps et mes mains sont déformée mais cela me fait du bien.J’habite à Vannes (56) et je ne sais pas où les envoyer?pouvez-vous m’aider??merci pour vos tutos et conseils.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Mary,
      Félicitations pour votre action en faveur des Bouts de chou, vous êtes un exemple à suivre. C’est bien de ne pas s’écouter et d’aller de l’avant, à l’étranger les vertus du tricot sont reconnues pour de nombreuses pathologie, on parle de tricothérapie … aux États Unis c’est même pris en charge.
      Je vous ai transmis les coordonnées de Marie Claire, si vous souhaitez nous rejoindre ce sera avec grand plaisir.
      Merci pour votre petit mot, je suis heureuse de savoir que vous appréciez les tutos et les partages que je propose. Prenez soin de vous.
      Cordialement,
      Thali

      J'aime

  6. Oui Thali , à A Bras Cadabra aussi plus de 80% des bénévoles ont été touchées de près par la prématurité!
    Pour ma part je suis maman d’une prématurée de 36 semaines, qui est restée hospitalisée 3 semaines en Néona.
    En 1976 pas de peau à peau, ni de chambre kangourou… la séparation avait été difficile!
    Heureusement je savais tricoter et j’avais fait des brassières et chaussons minuscules en rétrécissant les modèles taille naissance…
    Et puis il y a 3ans, ma fille a perdu un bébé à 26 semaines de grossesse… Tricoter ces petits vêtements est devenu pour moi une sorte de thérapie.
    Avec Stella , puis avec toi, et maintenant pour A Bras Cadabra 29, mes mains et mon cœur aident à habiller ces trop petits bébés…

    C’est souvent une remarque que l’on entend de la part de gens un peu sceptiques sur nos actions: « Mais les magasins vendent des vêtements pour prématurés! ».
    Il faut dire haut et fort que la taille 00 (préma) correspond à un bébé de 2.5kg environ et qu’un bébé de 1.7kg est perdu dedans , c’est beaucoup beaucoup trop grand pour le réchauffer !

    Alors merci à toutes les bénévoles qui partout en France tricotent des tout petits ensembles pour ces Tout-Petits!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton témoignage Annie, je vois que dans votre associations vous faites le même constat que nous …
      C’est vrai la taille préma double zéro ou 00 est adapté à un nourrisson de 2 kg 500, ça n’a l’air de rien mais c’est comme si on habillait en taille 48 une personne qui met du 40 … oui ça flotte de partout encolure trop grande, les vêtements ne tiennent pas au corps et l’air passe partout donc impossible de se réchauffer … encore moins lorsqu’on est immobilisé (c’est le cas des nourrissons).
      On comprend mieux le besoin d’avoir des vêtements bien taillés.

      En france les prématurés c’est 10% des naissances … un petit marché qui n’intéresse pas les industriels raison pour laquelle il n’y a pas de vêtements à leur taille.

      Tu as raison de remercier tous les bénévoles qui partout veillent sur eux.
      Bon courage à toutes les bénévoles d’A bras cadabra de Quimper. 😘

      Aimé par 1 personne

  7. Coucou, un témoignage très touchant et qui parlent à beaucoup d’entre nous. Mes trois enfants sont nés avec un mois d’avance et mon aîné pesait 2,280Kg. Je me rappelle encore de la couveuse contenant mon fils couvert de sondes et d’électrodes (il avait un petit problème cardiaque) et des vêtements trop grands à la sortie de l’hôpital.
    J’ai demandé à l’hôpital près de chez moi si je pouvais leur amener de la layette mais la responsable m’a dit qu’elle devait refuser à cause des tracasseries admibnistratives que cela allait lui causer.
    Heureusement que Marie-Claire et toi êtes là !

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton témoignage Stéphanie, je comprends ton engagement à nos côtés depuis toujours.
      C’est vrai que les tracasseries administratives c’est ce qui bloque le plus les établissements … raison pour laquelle de nombreuses structures ont encore recours aux langes …
      Moi je remercie le ciel d’avoir rencontré Marie Claire … cela faisait un an que je n’avais plus de contact avec l’établissement auquel j’adressai mes layettes suite au départ en retraite de l’infirmière à qui je les confiai …
      En lisant les unes et les autres on se rend compte combien c’est dur de les acheminer surtout quand on est isolée … et l’on peut faire aussi les frais de personnes qui nous abusent (ça m’est arrivée aussi …).
      En attendant Marie Claire et moi même faisons de notre mieux pour eux et pour vous 😘

      Aimé par 1 personne

  8. bonjour, j’habite en seine et marne.. y a t’il une antenne de bénévoles tricoteuses pour les prémas dans la région. Merci de me répondre
    marie agnes

    J'aime

    1. Bonjour Marie Agnès,
      Je ne connais pas la réponse à votre question.
      Sur le blog il y a une liste d’associations et de Clubs de tricoteuses qui oeuvrent pour les prémas mais elle est non exhaustive, je la constitue au fur et à mesure de mes trouvailles mais quand ils cessent leur activité je n’en ai pas toujours connaissance … Vous la trouverez ici : https://thalicreations.com/2016/08/08/association-et-club-de-tricoteuses/
      Bonne recherche,
      Cordialement,
      Thali

      J'aime

  9. un beau témoignage , j’ ai moi aussi un petit frère né avant terme , il a a ce jour 40 ans et se porte a merveille, félicitations aux tricoteuses belle journée bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s