Tendance Lagom

C’est la tendance zen, qui nous vient du Suède, l’art de trouver le bonheur simplement.

Se-sentir-bien-chez-soi-avec-le-lagom_imagePanoramique647_286

Une philosophie de l’équilibre qui s’axe sur le minimalisme pour trouver l’harmonie.C’est une philosophie qui prône l’équilibre, le mot « Lagom » peut se traduit par « juste ce qu’il faut » ou « ni trop, ni trop peu ». On choisit donc chaque objet avec soin et on préfère la qualité à la quantité, l’important c’est de se sentir bien chez soi … mais ça ne s’arrête pas là !

Crédit Photo Lifestyle

Car la tendance prône une réflexion globale sur notre impact sur l’environnement … donc sur tout notre mode vie jusqu’à la gestion de nos déchets est pris en compte (mode de déplacement, vêtements, déco … énergies utilisées) … il peut même s’appliquer au monde du travail !

Résultat de recherche d'images pour "lagom photos"

Crédit Photo Consoglobe

C’est tout un programme dans notre société de sur-consommation … il faut donc se faire plaisir en préservant notre environnement, en vivant sainement et dans le respect des autres  … en pratiquant le lagon on devient éco-citoyen !

La différence avec le Hygge ?

Le hygge est un moment plaisir instantané et éphémère. (Danemark)

Le lagom est un mode de vie. (Suède)

Et le DIY dans tout ça ? Consommer mieux c’est aussi faire attention à ce que l’on utilise pour nos réalisations … des fils de qualité (produit dans le respect de l’environnement et des animaux) pour un ouvrage qui durera dans le temps car son entretien sera assuré avec sagesse également.

Pour mieux comprendre plus d’information sur le Lagom sur Consoglobe, Psychologies, Lifestyle … il y a aussi le livre Lagom, mieux vivre avec moins.

* Crédit photo Psychologies

Publicités

22 réflexions sur “Tendance Lagom

    • Oui c’est important de respirer chez soi et de se sentir bien … le printemps c’est souvent l’occasion de faire le trie et un grand message … du rangement aussi.
      C’est une belle philosophie de dire que aérer son espace c’est libérer son esprit … J’aime beaucoup !
      Merci Sabrina, belle journée,
      Thali

      J'aime

  1. coucou, chez moi la phrase clef c’ est ( rien ne se perd tout se recycle ) et si tout le monde pouvait faire un petit geste mais comme dit mamita, ça commence a bouger , il le faut pour les générations futurs a bientôt bisous

    J'aime

  2. D’accord avec tout ça. Mais je dois dire que j’ai du mal à me séparer de certains objets, le plus souvent sans aucune autre valeur qu’une valeur sentimentale ! Du coup, difficile de faire minimaliste. Mais cela ne m’empêche pas d’utiliser le moindre bout de tissu ou de laine dans mes ouvrages.

    J'aime

    • Je suis comme toi je conserve beaucoup de chose pour des raisons sentimentales mais le principe me plaît donc il faut faire la part des choses et l’appliquer avec parcimonie (donc en prendre et en laisser).

      J'aime

  3. Etant de la vieille école, je recycle aussi et ce qui est sert et ressert, se modifie, etc… ce sont les générations après 1950 puis 60 qui ayant plus de facilité dans les achats spontanés n’ont faits qu’accélérer les choses, avant nous connaissions la valeur des choses souvent parce que çà n’était pas facile a obtenir et que les achats étaient réfléchis et bien souvent jusqu’à ce que le produit cesse de fonctionner et même il y avez le système D. Maintenant c’est facile on achète, çà fonctionne quelques temps et l’on balance ou revend et rachète ce qui semble plus moderne pour être dans le vent ! adultes comme enfants on cède aux nouveautés qui n’en sont pas toujours.

    J'aime

    • Je suis d’accord avec toi, la génération des années 50-60 à vécu en mode consommation ce sont les retraités actuels, la génération suivante a été élevé avec des valeurs d’après guerre (par les grands parents) donc dans le respect et la valorisation de tout ce qui nous entoure … La génération actuelle est entre les 2 soit elle adopte celle des parents soit celle des grands-parents et pour certains il y a une prise de conscience de l’environnement … l’idée doit faire son chemin avant que la nécessité se fasse ressentir pour tous. Je pense que les générations futures n’auront pas le choix, ils seront tributaires de ce que nous leur laisserons …

      J'aime

  4. Je ne savais même pas que cela avit un nom ! 🙂 Bien évidemment, j’adhère à ce concept. Je fais une overdose de sur-consommation je crois. L’accumulation de choses qui ne servent à rien et qui finissent au fond d’un tiroir ou à la poubelle… Je cède de moins en moins aux achats compulsifs. Je récupère beaucoup aussi… 😉

    J'aime

    • Comme toi je ne savais pas que cette pratique avait un nom avant de la découvrir vraiment. Pour moi c’était une façon de faire qui conciliait écologie, bon sens à un mode vie sain.
      C’est une façon de repenser ça façon de faire pas toujours évident quand on évolue au sein d’une société qui prône la surconsommation et qui nous incite à consommer sans nous soucier de rien …
      Comme toi j’essaie de recycler et de revaloriser le plus possible …

      J'aime

  5. Philosophie à mettre en application dès à présent !!! Je suis une adepte de toutes ces nouvelles tendances qui sont devenues indispensables sans oublier le « còsagach » dont tu nous avais parlé précédemment.
    Hygge +Lagom + còsagach = une vie meilleure
    Bizz et merci pour cet article !!!

    Aimé par 1 personne

    • Oui ce sont des pratiques qui nous aide à mieux gérer ce que l’on a ou à en faire un usage raisonné … c’est vrai que les 3 tendances nous offre une vie meilleure.
      Au plaisir de te lire,
      Bisous,

      J'aime

  6. Bien entendu cela me parle à fond, même si je suis sentimentale et je conserve précieusement quelques objets hérités des générations précédentes. Je fait régulièrement le tri, donne tout ce qui ne me sert plus mais peut servir à autrui, et essaye d’acheter seconde main le plus possible. Comme je dis souvent, mon magasin préféré est Emmaüs…
    De toute façon, il faudra y passer de gré ou de force ! Les jeunes et futures générations n’auront pas d’autres choix que de vivre minimalisme, et plus durable, ne plus être dans cette surconsommation ridicule et toxique. On sent que les choses commencent à bouger sérieusement, les mentalités aussi, pas partout mais ça vient. D’ailleurs un mouvement contre l’obsolescence programmée et pour la réparation des objets est en train de naître, il était temps !

    Aimé par 1 personne

    • Chez moi c’est pareil je conserve et je recycle et je donne au secours populaire ce que je ne me sert plus … Je fais le même constat que toi les choses évolues et les mentalités commencent à changer … chez nous des cafés citoyens rendez-vous de remise en état des objets voient le jour … plein d’actions en faveur du recyclage même de la part des municipalités pour montrer l’exemple et inculquer le principe. Donc les choses progressent doucement mais surement …

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s