Manos del Uruguay

Derrière ce nom se cache une organisation à but non lucratif qui produit de la laine depuis 1968.

manos del uruguay

Au sein de coopératives elle réunit des femmes d’ou son nom « les Petites mains d’Uruguay ». 
Manos del Uruguay réunit ainsi dans ses coopératives environ 800 femmes qui travaillent dans la campagne Uruguayenne. L’objectif de l’organisation est de créer des opportunités économiques et sociales pour ses femmes travaillant en milieu rural.

Image associée

Les laines Manos del Uruguay sont produites de façon artisanales, teintes et filées à la main à partir de fibres provenant d’Amérique du Sud. Il y a environ 250 teinturières qui travaillent pour eux réparties sur 19 sites de production du pays.

La marque est labellisée « World Fair Trade Organization » depuis 2009 (WFTO), c’est à dire qu’elle est vendue en commerce équitable. En achetant ses laines ont contribue donc à assurer un revenu décent aux femmes qui les produisent.

Résultat de recherche d'images pour "manos del uruguay 50 años"

Cette année Manos del Uruguay fête ses 50 ans … l’occasion de découvrir la marque !

Je connaissais de nom et la réputation de la marque est reconnue. Mais j’aime bien toucher avant d’acheter … si il y a fait sur lequel on ne peut être que d’accord c’est que toutes les qualités sont remarquables, douceur, matières, couleurs … on n’a que l’embarras du choix.

Les tricoteuses débutantes seront surement déroutées … il y a peu d’informations en français, majoritairement c’est en anglais. Toutefois on a quand même le poids (en général des écheveaux de 100 g), il y a le métrage, le numéro d’aiguille conseillé pour le jersey (pas toujours évident car le métrique donné n’est pas forcément d’usage chez nous … 2,75). Le critère est indiqué uniquement pour le nombre de mailles à l’horizontale est en anglais « sts » pour stitches. Donc la réalisation d’un échantillon est indispensable.

DSCN5177a

J’ai jeté mon dévolu sur la Qualité Marina coloris Filigree un fil 100% Mérino Superwash un écheveau de 100 g soit 800 mètres à tricoter aux aiguilles n°2,75 (il n’y a pas chez nous … j’ai en aiguilles bambou mais mon projet est aux aiguilles circulaires !) et pour le critère c’est indiqué 32 mailles. C’est un fil très fin et très doux …

Petit détail porté sur l’étiquette pour obtenir un meilleur rendu couleurs tricoter 2 rangs d’un écheveau puis 2 rangs d’un autre écheveau … ou prendre l’autre côté de la pelote.

Sur la vidéo j’ai remarqué qu’il y avait aussi des machines à tricoter semi-professionnelle … on voit aussi qu’elles sont en train d’assembler des modèles.

On a du mal à les trouver en boutique mais on en trouve par correspondance auprès des boutiques qui les commercialises chez les laines Biscotte, Mère Cerise, mais aussi sur Amazone … remarque les prix ne sont pas fixes. Attention la photo ne sera pas la copie fidèle de la laine que vous recevrez chaque écheveau est unique.

Publicités

10 réflexions sur “Manos del Uruguay

  1. Je ne trouve que des bonnes idées sur votre site et vous en remercie ! Hier, avec les petites lingettes, les renvois à d’autres idées, l’achat d’un livre conseillé…..je n’ai pas vu le temps passer ! Je suis partie ce matin pour lire encore et encore et c’est génial ! Merci Thali et bonne journée.!

    Aimé par 1 personne

    • Merci Stella j’ai testé sans attendre, fais 2 échantillons … finalement j’ai fait une découverte importante que je partagerai avec vous qui concerne le travail du fil. J’ai fait des essais de point et un modèle est déjà sur mes aiguilles.
      Bon week-end à toi aussi.
      Thali
      PS : pour les commentaires sur le blog visiblement le problème perdure … je ne trouve pas la solution …

      Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que la réputation de la marque n’est plus à faire … moi non plus je ne m’étais pas penchée suffisamment près pour percevoir tout les détails (c’est en anglais sur l’étiquette … et on en apprend bien plus sur le net en consultant leur site).
      Les couleurs sont magnifiques parce qu’il n’y a que des pigments naturels d’utilisés c’est aussi pour cela que l’on ne trouve pas vraiment d’équivalent à leur nuance … et les matières utilisées aussi que des produits nobles … les frais de transport pèsent aussi sur le prix à la revente.
      Je pense que de temps pour se faire plaisir pour de beaux accessoires c’est l’occasion de sauter le pas pour eux.

      J'aime

  2. La première laine que j’ai acheté lorsque j’ai repris le tricot était une pelote de Manos Wool Classica. J’ai d’abord fait une écharpe, puis détricotée car personne ne la portait, et j’en fait deux beaux chapeaux offerts à des amies. Depuis j’ai plusieurs fois eu l’occasion de tricoter avec leurs laines, elles sont magnifiques. J’ai justement un écheveau de Marina dans mon stock, d’un beau rose blush pâle. De quoi tricoter un beau châle léger. La Maxima est superbe aussi, très douce et solide.

    J'aime

    • Je pense que tu as bien résumé, on teste puis on est séduite par les matières et les couleurs. Moi aussi j’ai vu un joli rose blush qui me tentait bien et j’ai vu aussi la maxima très douce et plus épaisse j’ai même hésité entre les 2 qualités c’est le coloris qui a fait basculer mon choix.

      Aimé par 1 personne

  3. C’est une belle découverte ! Je ne connaissais pas du tout ces laines et je te remercie de me les avoir faites découvrir. C’est vrai que les couleurs sont magnifiques et l’histoire de cette association rend ces écheveaux encore plus beaux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s