Tawashi rond au crochet … le tuto

Ce modèle est totalement inspiré de ce qui se fait au japon une forme compacte et ronde.

DSCN4913a

Ce tawashi au joli relief n’est pas réservé à la vaisselle on peut aussi l’utiliser pour la toilette.

 Ce modèle est réalisé en un seul morceau à partir de reste de fil selon l’usage auquel vous le destinerez il faudra privilégier les fibres naturelles végétales, les fibres synthétiques ou un mélange de ses 2 groupes de fibres (voir composition des laines ici).

DSCN4924a

Côté réalisation le modèle est accessible au débutant bien qu’il paraisse technique. Il est composé de mailles en l’air et de mailles serrées … il faut juste maîtriser les diminutions et les augmentations. Le joli relief est obtenu en ne crochetant que sur le brin arrière des mailles. L’assemblage se fait au crochet sur le dernier rang et les fils des extrémités sont rentrés à l’aide d’une aiguille à laine. Pour lui permettre de sécher rapidement la réalisation d’une attache est la bienvenue !

Bien que le modèle obtenu est une forme ronde on ne crochète pas en rond … on fait des aller/retour. C’est à l’assemblage que le modèle prend sa forme définitive.

La réalisation en pas à pas et en photos :

Le nombre de maille de la chaînette de base n’est pas fixe on s’adapte en fonction du fil choisi (de l’épaisseur de la laine) mais aussi de l’usage qu’on en aura … les éponges pour faire le ménage tiennent dans la paume de la main, pour la toilette elles sont plus grandes.

1ère étape : Débuter la chaînette de base en laissant 30 à 35 cm avant le nœud de départ.

DSCN4776a

Ce fil sera utilisé à la fin pour assurer la fermeture de l’éponge et réaliser l’attache.

2ème étape : On débute le 1er rang par une maille en l’air, cette maille ne compte pas pour une maille elle sera utiliser lors de l’assemblage.

DSCN4781a

Puis on réalise une diminution en crochetant les 2 premières mailles serrées ensemble. Elles se font au niveau des mailles indiquées par les épingles, la 1ère maille qui est juste avant c’est la maille en l’air du début du rang.

On poursuit le rang en mailles serrées jusqu’à l’avant dernière maille.

On réalise une augmentation en fin de rang en faisant 2 mailles serrées dans la dernière maille.

3ème étape : A partir de cette étape on ne crochète que sur les brins arrière des mailles, c’est ce qui va créer le relief de l’éponge.

On débute le rang par une maille en l’air (qui ne compte pas pour une maille) puis on réalise une augmentation dans la 1ère maille du rang (elle est indiquée par l’épingle).

On poursuit le rang en mailles serrées on s’arrête avant les 2 dernières mailles.

On réalise une diminution sur les 2 dernières mailles du de rang en faisant 2 mailles serrées rabattues ensemble.

4ème étape : On poursuit en répétant la 2ème et la 3ème étape jusqu’à obtenir une hauteur qui correspond à celle de la base. C’est à dire, la chaînette de base faisait 7 cm de large, il faut donc atteindre une hauteur de 7 cm entre la chaînette de base et le dernier rang.

On s’arrête sur un rang impaire … pour vous repérer les fils doivent être du même côté (celui du début et celui de la pelote).

On procède au pliage, en 2 étapes la chaînette de base vers le centre puis le dernier rang vers la chaînette de base.

5ème étape : On réunit la chaînette de base avec le dernier rang.

On réalise 1 maille en l’air puis on crochète à travers les mailles du début et de la fin.

On pique le crochet dans la 1ère maille de la chaînette de base et dans le brin du dessus de la 1ère maille en vis à vis (donc à travers les 2 épaisseurs) … on réalise une maille serrée.

On renouvelle l’opération sur toutes les mailles du rang.

A la fin du rang on arrête le travail, on coupe le fil en laissant 15 cm, on tire à travers la dernière maille. On fait basculer les mailles du dernier rang que l’on vient de réaliser pour qu’elles s’alignent dans le même sens que les autres rangs.

Remarque : Si au début vous avez laissé peu de fil, vous pouvez inverser la finition du dessus avec celle du dessous. Donc laisser un long fil sur cette face et faire l’attache et finir l’autre côté en resserrant les bords et en rentrant les fils.

6ème étape : On ferme le dessous de l’éponge.

Puis on passe l’aiguille au niveau de la maille en l’air du début de chaque rang … uniquement cette maille sinon le tawashi ne se fermera pas totalement.

On serre pour fermer puis on fait un second passage pour maintenir l’ensemble puis on rentre les fils … on peut basculer vers l’intérieur du tawashi pour cette étape.

7ème étape : On reprend de l’autre côté du tawashi pour le fermer sur le même principe.

Pour réaliser l’attache on forme une boucle à l’aide du fil et de l’aiguille (voir photo). 

On glisse le crochet dans la boucle et l’on crochète une chaînette de 10 à 12 mailles en l’air.

On fixe l’extrémité de cette chaînette en vis à vis du début sur le centre que l’on vient de réaliser. On rentre les fils l’éponge est prête à être utilisée.

Si vous hésitez à adopter ses petites éponges je vous invite à lire l’article de Sophie qui vous explique l’intérêt de basculer vers ses versions plus respectueuses de l’environnement et écologique que nos éponges classiques. A lire en cliquant ici sur Mieux vivre autrement.

Publicités

20 réflexions sur “Tawashi rond au crochet … le tuto

  1. Coucou Thali ! Merci pour ton super tuto en images bravo! Je suis fan des tawashi, j’avais essayé avec la bubble de Rico et ça a remplacé mes eponges dans tte la maison!!!🏵🏵🏵je vais tester ton modèle avec une laine coton,bisous bonne journée 🌼

    J'aime

    • Je sais que tu aimes les Tawashi avec la bubble de Rico tu vas avoir le côté gratounette en plus c’est une bonne idée … et avec du coton c’est super agréable à utiliser.
      Bon week-end,
      Bisous Sancha

      J'aime

  2. Waouw, c’est tellement bien expliqué que ça me donne envie de me lancer, même sans expérience de crochet. Y a qu’à suivre les étapes et les photos. J’ai un peu de coton épais qui irait très bien pour ce projet. Je garde ce post ouvert dans mon feed pour pouvoir le consulter facilement. Merci Thali.

    Aimé par 1 personne

    • Merci Miss Agnès pour ton petit mot, j’ai vraiment fait au mieux pour vous permettre de suivre facilement toutes les étapes. C’est à réaliser dans les points de bases donc rien de très technique et en plus ça fait plein d’effet.
      Bon crochet,
      Thali

      Aimé par 1 personne

  3. J’adore ton tawashi et je vais tout de suite mettre ton billet dans mes favoris pour le retrouver facilement. Un grand merci pour cette mise en images bien plus parlante pour moi. C’est sûr que je suivrai ton tuto !

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup Coco, une image vaut mille mots donc pas de termes compliqués mais des photos explicites. C’est super agréable à faire … et en plus ça va vite ce qui ne gâche rien … comme tu aimes la coton 4 tu dois avoir des restes que tu vas valoriser sans peine. Bon crochet,

      J'aime

  4. Très joli ce tawashi et je me sens presque capable de le réaliser ;-)! merci Thali pour ce modèle sympa…
    Pour ma part dans le cadre de ma démarche de réduction des déchets, j’utilise mes vieux gants de toilette raides et usés pour faire vaisselle et ménage, c’est très pratique : je mets ma main à l’intérieur pour frotter et j’en ai encore un gros stock avant de passer au tawashi…

    Aimé par 1 personne

    • Comme toi je les recycle pour faire le ménage mais j’avais jamais penser à faire la vaisselle avec.
      J’espère que tu tenteras ce modèle … je pense que l’on peut l’envisager au tricot en se basant sur le même principe … bon week-end Annie.

      Aimé par 1 personne

  5. J’en ai fait y a très longtemps. J’ai le projet d’en refaire. Merci pour le pas à pas. Bonne soirée, bisous

    J'aime

  6. Bonjour Thali, je n’en ai jamais fait, mais c’est tellement bien expliqué que ça donne envie d’essayer.
    Merci pour ce pas à pas très détaillé.
    Bon Dimanche.
    ♥martine♥

    J'aime

Les commentaires sont fermés.